On en parle partout ces derniers temps sur Internet. En réalité, l’application Clubhouse a été lancée en mars 2020 aux États-Unis et compte déjà plus de 2 millions d’abonnés actifs par semaine.

Cette étoile montante pourrait très bien figurer parmi les réseaux sociaux les plus en vogue cette année. Aujourd’hui, la start-up à son origine est valorisée à 1 milliard de dollars.

Comment fonctionne-t-elle ? On vous en dit plus ! 

Quel est le principe derrière Clubhouse ?

Clubhouse est le nouveau réseau social gratuit créé par Paul Davison et Rohan Seth, deux développeurs vétérans de la Silicon Valley. Ils créent ensemble leur propre société Alpha Exploration Co et ont lancé l’année dernière leur première application.

Alors que la plupart des réseaux sociaux populaires se concentrent plus sur les contenus textuels, les images et vidéos, cette nouvelle application se concentre sur l’audio.

Les utilisateurs peuvent joindre un showroom virtuel, à une heure précise, pour échanger, en audio, sur divers thèmes comme l’entrepreneuriat, les nouvelles sorties de cinéma, etc.

Sur cette application, seuls sont partagés les différents points de vue des internautes comme pour une table ronde, mais à la façon podcast. Elle permet de discuter sur des sujets plus ou moins sérieux et même de créer des réseaux d’affaires.

Encore au stade bêta, ce réseau social compte déjà 3 millions d’utilisateurs environ. Pour le moment, l’application n’est encore disponible que pour les systèmes iOS.

Comment fonctionne ce réseau social ?

Clubhouse fonctionne comme tout autre réseau social. L’utilisateur doit d’abord se créer un profil et il pourra ensuite s’abonner à d’autres comptes en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs contacts.

Il faut obligatoirement que chaque utilisateur associe son numéro de téléphone à son compte et donne sa véritable identité.

L’interface de l’application est minimaliste et met surtout l’accent sur le showroom virtuel pour et par les utilisateurs. Ces salles de réunions s’ouvrent à des heures déterminées pour inviter les internautes à discuter sur des sujets bien précis.

Tout au long de l’ouverture de la salle, tout internaute intéressé pourra s’y connecter et rejoindre la conversation.

Les conversations se font en temps réel et sont bien organisées grâce aux différentes fonctionnalités de l’application. Les « listeners » suivent la conversation en silence. Les administrateurs dits « moderators » gèrent, eux, la discussion.

Ils peuvent faire « monter sur scène », expression utilisée sur l’application pour « donner la parole », d’autres internautes. Pour obtenir la parole, il faut utiliser la fonctionnalité « lever la main ».

Les salles sont classées par catégorie, suivant leur thème. En appuyant sur l’onglet « Explorer », l’internaute pourra découvrir les différentes salles disponibles. Une salle peut accueillir jusqu’à 5000 personnes à la fois. Les administrateurs ont le choix entre ouvrir leur salle à tout public ou rendre la discussion privée en sélectionnant les profils.

La fonction calendrier permet à l’utilisateur d’enregistrer à l’avance les discussions auxquels il s’intéresse et ne pas les manquer.

Clubhouse dispose d’un algorithme en arrière-plan, comme les autres réseaux sociaux, pour présenter des suggestions de contacts et d’évènements qui pourront intéresser l’internaute.

Pourquoi est-il déjà si populaire ?

Au début de son lancement, l’application est passée inaperçue pendant plusieurs semaines. Cependant, elle a réussi à attirer, par la suite, des célébrités américaines très connues comme le rappeur Drake puis d’autres à travers le monde.

Toutefois, les développeurs ont préféré miser sur une bonne stratégie marketing basée sur l’exclusivité. En effet, il faut avoir l’invitation d’une personne déjà abonnée au réseau social pour pouvoir s’inscrire.

En premier lieu, il n’y a que deux invitations disponibles pour chaque nouveau membre. Pour pouvoir inviter d’autres internautes, il faut une participation active sur la plateforme.

Le succès de cette nouvelle application ne repose pas juste sur la construction intelligente du Fear of Missing Out mais elle propose une communication en direct pour discuter de différents sujets.

Ce lien virtuel vient contrecarrer l’isolement ressenti par les abonnés dû par la situation entrainée par la pandémie. La sobriété de son interface ainsi que la facilité d’utilisation participent beaucoup à sa popularité.

Comment obtenir une invitation ?

La meilleure solution pour être invité est d’avoir un contact qui est déjà inscrit sur la plateforme. Dans ce cas, vous pourrez vous inscrire sur une liste d’attente et y sécuriser votre nom d’utilisateur. Si un de vos amis est un abonné, il lui faudra juste accepter la demande sans perdre une de ses invitations.

Cependant, si vous n’avez pas de contact inscrit, cela risque de prendre beaucoup de temps vu le nombre limité d’invitations détenues par chaque abonné. Aujourd’hui, certaines personnes profitent de l’exclusivité de ce réseau social et vendent leurs invitations en ligne.

Pour éviter les débordements, chaque abonné est responsable par rapport au comportement de ses invités. Il peut être sanctionné et risque même l’exclusion en cas de comportement inapproprié.

Quelques informations à connaître en plus

L’application n’est encore qu’à sa version bêta et ne peut encore accueillir un grand nombre d’utilisateurs d’où le système d’invitation qui a permis de ralentir l’accroissement des utilisateurs.

Cependant, les développeurs ont prévu pour cette année de rendre l’application Clubhouse ouverte à un plus grand public et même à lui faire changer son côté exclusif. Dans le courant de l’année, ils comptent commencer à travailler sur une version Android de l’application.

En plus de sa popularité, la mise en fonction de cette application a entrainé de nombreuses polémiques. Elles concernent tout d’abord le traitement et la sécurité des données personnelles de l’utilisateur.

Dès la création du compte, l’application demande le nom de la personne et le numéro de téléphone. Ensuite, les contacts, inscrits ou non sur la plateforme, sont automatiquement importés sur la plateforme.

En plus de cela, toutes les discussions sont enregistrées par la plateforme alors que même si la salle est close, elles ne sont plus disponibles pour les internautes.

Il s’agit d’un moyen, pour les développeurs, de s’assurer que les discussions ne débordent pas. Des plaintes ont déjà été faites pour cause de propos inappropriés.

Ainsi, les responsables de la plateforme enregistrent temporairement les discussions pour la présentation de preuves en cas de litiges. Également, il est interdit aux internautes de faire des enregistrements des échanges dans les salles.

Le sujet reste préoccupant puisque des informations fournies par le rapport du Stanford Internet Observatory laissent entendre que certaines métadonnées des abonnés ne sont pas encore chiffrées. Dans ce sens, la Chine n’a pas encore autorisé l’accès à Clubhouse sur son territoire depuis février 2021.

Pour le moment, l’application ne peut encore se servir de mots clés et d’alertes pour faire la modération. Ce sont les modérateurs qui se chargent de gérer les discussions. Le système de reporting reste donc insuffisant comme garde-fou. Clubhouse n’a pas encore de système de modération à proprement parler.

L’application est toujours en développement et la société compte corriger les erreurs notées avant sa sortie officielle pour le grand public.